Cette année 3 patineurs se sont sélectionnés pour participer au Championnat de France route, organisé par le club de Sablé sur Sarthe: Léane en Minime fille, Korentin en Minime garçon et Mathieu en sénior.
C’est un circuit très technique, avec des virages dans les deux sens, et sur lequel les possibilités de doubler sont réduites, il faut donc bien calculer comment gérer sa course.

Le week-end a débuté avec le nouveau format de course: le 100m en ligne droite, départ arrêté, avec deux patineurs pour chaque série. Pour ce type de course il faut être explosif et pouvoir très rapidement avoir une bonne fréquence pour gagner quelques secondes.
Peu habitués à ce type de course, aucun patineur du CSBrétigny ne passera l’étape des séries (16 qualifiés au temps pour chaque catégorie).
Léane réalise son 100m en 13″111, se classant 21/38 (pour info la meilleure minime le fait en 11″54)
Korentin met 12″664, se classant 28/40 (meilleur des minimes Garçon: 10″972)
Mathieu le fait en 11″675 terminant 38/49 (record 10″302)

 

Viennent ensuite les courses à éliminations. Deux séries sont faites afin de répartir les patineurs sur les finales. Chez les Juniors et Séniors les 40 meilleurs passent en Division 1 ( équivalent à la grande finale), les autres rouleront en Division 2 (équivalent de la petite finale). Pour les catégories minimes, seules les grandes finales sont mises en place. Léane est dans la deuxième série, elle a du mal à trouver sa place dans le peloton, n’arrive pas encore à récupérer des informations extérieures, et se fait sortir lors de la dernière élimination, faisant une faute sur la patineuse devant elle. Les 18 premières patineuses de chaque série sont prises, Léane termine 19ème

Korentin part bien et se place dans le peloton, mais le rythme est très rapide et Korentin loupe de peu la grande finale.

Mathieu cherche des solutions, il se place, essaye de remonter, et bien que le rythme soit dur, il s’accroche, parvenant pour la première fois à se qualifier en Division 1. Son sourire à la fin de la course valait bien de souffrir lors des derniers tours. Il part donc pour la Finale, mais le rythme y est encore plus élevé (moyenne de 40km/h), pas d’élimination lors de 14 premiers tours, mais une fois le protocole lancé, Mathieu ne tient plus et se fait éliminer. Il termine 39/40, mais fier d’avoir tenu ce rythme plus de 5km.

 

Pour la deuxième étape de vitesse il s’agit pour les minimes d’un 1000m. Course très tactique, avec 8 à 10 patineurs par série. Pour chaque série le vainqueur passe à l’étape suivante, ainsi que les quelques meilleurs temps. Un bon fondeur peut essayer de partir pour être sûr de passer, mais généralement le classement se fait sur les derniers mètres avec les sprinteurs roulant à l’abris dans le peloton et  se décalant sur la fin de course.

Léane réalise son 1000m en 1’51″25 se classant 42/51 ( temps de la meilleure pour la catégorie: 1’37″78)

Korentin termine le 1000m en 1’39″82 et se positionne 36/48 chez les minimes, dont le meilleur réalise la course en 1’36″48

Mathieu ne fait pas les 1000m, mais part pour des courses d’un tour, départ arrêté. Il ne passe pas le premier barrage pour l’accès à la Division 1, mais réalise un bon parcours dans la division 2, allant jusqu’au 1/4 de finale. Il termine 6/25 de sa division avec un temps de 39″579.

 

Le Championnat se termine avec les courses à points. Selon le nombre de participants, le protocole peut varier. Il s’agit pour nos minimes de finales directes (Tous les patineurs de la catégorie roulent en même temps, ce qui donne un peloton très conséquent).

Léane va se retrouver dans une situation qu’elle ne sait pas encore gérer, elle subit sa course, ne trouvant pas son rythme, ou de patineurs avec qui rester. Les meilleures minimes ont vite donnée le ton de la course: accélération et pas de relâchement. Léane se retrouve dans un groupe détaché des deux pelotons de têtes, deux tours avant la fin elle est doublée par les premières et doit donc s’arrêter. Elle termine 35/53

Pour Korentin, les choses vont être assez similaires (dans la catégorie des minimes garçons, il y a deux types de patineurs, ceux qui ont déjà quasiment terminé leur croissance, et ceux qui « l’attendent encore ». Il est difficile de se battre contre des adversaires plus grands et beaucoup plus musclés). Il arrive cependant à terminer sa course (de justesse) se classant 33/44.

Pour cette dernière course Mathieu évolue en Division 2. Les Juniors/Séniors partent pour un 10000m à points. Mathieu est à l’écoute des consignes, réussi à gérer sa course en restant dans les 10 premiers patineurs du peloton, lui permettant à mi-course d’aller chercher un point, il craque vers la fin, mais termine sa course en étant 12/24.

 

Le bilan de ce Championnat est qu’il nous reste encore du travail, notamment sur l’évolution en peloton, et la réactivité dans les courses pour appliquer rapidement les conseils donnés. Les stratégies de début de course ne sont pas forcément comprises, et il est donc difficile de les appliquer quand le stress se mêle au reste.

 

PS1: Aucune chute de Mathieu ce week-end, il termine donc avec une combinaison sans trou (on aurait presque du mal à le reconnaître)

 

PS2: Bras de fer: Carine 2/ Korentin 0..  il faut apprendre à respecter son coach! xD

 

 

Retour sur le Championnat de France route 2016

2 pesnées sur “Retour sur le Championnat de France route 2016

  • 18 mai 2016 à 13:51
    Permalien

    Merci pour ce récit complet. Une belle expérience pour nos grands de la junior team qui vont certainement la mettre à profit à l’entraînement. Mais bravo à tous les 3 de vous être battus et vous pouvez remercier votre coach de vous accompagner à ces épreuves !

    Répondre
  • 18 mai 2016 à 14:15
    Permalien

    Merci pour cet intéressant article très détaillé.
    Toutes mes félicitations et encouragements aux jeunes patineuses et patineurs du club.

    Répondre

Laisser un commentaire